La pompe à chaleur géothermique pour un rendement constant

Les énergies renouvelables ont l’avantage d’être inépuisables. Elles ne dégagent que peu de gaz à serre et ne sont donc pas responsables du réchauffement planétaire. La géothermie est une technique qui puise la chaleur stockée sous la surface de la Terre. Elle peut produire de la chaleur de manière directe ou indirecte, pour l’exploiter vous pouvez notamment installer une pompe à chaleur. À quoi sert une pompe à chaleur géothermique ? Quels sont les avantages de cet appareil ? Réponses ci-dessous.

Définition de la pompe à chaleur géothermique

La pompe à chaleur géothermique exploite les calories présentes dans le sous-sol et donc présentes naturellement dans l’environnement. C’est à l’aide d’un compresseur qu’elle parvient à générer de la chaleur. On parle alors d’une pompe à chaleur attachée à un chauffage géothermique. C’est un appareil qui fonctionne à l’électricité, mais qui a l’avantage de consommer peu d’énergie. Cette installation vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos factures de chauffage. La PAC géothermique assure le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire d’une habitation.

Fonctionnement de la PAC géothermique

Le fonctionnement de la pompe à chaleur géothermique est ingénieux. Des capteurs sont installés dans le jardin et permettent à un fluide de circuler, de capter les calories et de les transférer jusqu’à l’appareil. Il existe trois solutions de captage différentes : le captage horizontal, le captage vertical et le captage sur eau de nappe.

Chaque solution est différente et offre des rendements propres. Le fluide est généralement composé d’eau glycolée afin d’éviter le gel. C’est lui qui récupère les calories du sol pour les transmettre à la pompe à chaleur. Contrairement au réfrigérateur qui transporte la chaleur de l’intérieur vers l’extérieur, la pompe à chaleur fait entrer la chaleur puisée de la nature dans le logement. Il est bon à savoir que le principe de fonctionnement dépend du type de PAC géothermique.

Avantages de la PAC géothermique

Chauffer votre logement grâce à la pompe à chaleur géothermique, pourquoi pas ? Cet appareil fait profiter de plusieurs avantages. Elle offre une bonne performance et peut fonctionner en toute autonomie, sans chauffage d’appoint, même lorsque la température environnante est basse. Il y a donc des possibilités de rafraichissement.

L’énergie est fiable, économique et très stable. Le rendement est également très élevé. Aucun espace de stockage d’un combustible et aucun conduit d’évacuation n’est nécessaire. Dernier point, mais non des moindres, La PAC géothermique offre une bonne rapidité de chauffe.

Inconvénients de la pompe à chaleur géothermique

La pompe à chaleur géothermique présente aussi quelques inconvénients. Elle nécessite l’installation d’un appoint d’eau chaude sanitaire et n’est compatible qu’avec un radiateur à basse température et avec des planchers chauffants. Les autres inconvénients concernent l’installation. Les pompes à capteurs horizontaux demandent qu’un espace vert de 1,5 à 2 fois la surface de l’habitation soit disponible. Les pompes à capteurs verticaux requièrent un forage et donc des installations supplémentaires.

Installation géothermique horizontale

La géothermie horizontale est la solution la plus courante, car elle est efficace et économique. Les capteurs sont placés dans le sol à 1,50 mètre de profondeur (maximum). Le travail s’effectue à faible profondeur, ce qui limite donc les coûts de mise en œuvre. L’ensoleillement et les précipitations chargent le sol en calories qui sont ensuite captées par la pompe à chaleur.

Pour cette installation, il est essentiel de prendre plusieurs éléments en compte, notamment la surface du terrain, les recouvrements et la topologie. Après l’installation de la pompe à chaleur, il ne sera plus possible de recouvrir la surface occupée par les capteurs. Les capteurs géothermiques ne doivent pas être trop près des arbres, des fosses septiques et des canalisations. Ils doivent être placés sur une surface équivalente à 1,5 ou 2 fois la surface de l’habitation.

Installation géothermique verticale

La géothermie verticale, à l’inverse, demande à ce que le seul soit creusé à grande profondeur (100 mètres max). Contrairement à la géothermie horizontale, cette technique d’installation n’occupe pas une grande place. Elle peut donc convenir aux logements avec un petit jardin. Le rendement est aussi plus important. Plus le sol est creusé profondément et plus la chaleur est conséquente.

En revanche, il s’agit de la technique la plus chère, car elle nécessite de grands travaux, notamment l’emploi d’une foreuse pour creuser le trou. À savoir qu’il faut obligatoirement faire une déclaration auprès de la Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement pour réaliser le forage vertical.

L’entretien de la PAC géothermique

La pompe à chaleur géothermique doit être bien entretenue. Une à deux fois par an, confiez son entretien à un professionnel, avec qui vous pourrez signer un contrat de maintenance. Vous pouvez vous aussi participer en nettoyant la borne extérieure et les conduits d’insufflation intérieurs régulièrement.

Combien coûte une pompe à chaleur géothermique ?

Les tarifs d’une PAC géothermique varient entre 15,000 et 25,000 euros. Ce sont les capteurs qui déterminent les prix, car ils varient selon les modèles. Pour un captage horizontal, il faut compter environ 100 euros le mètre carré chauffé et environ 167 euros pour un captage vertical. Afin d'avoir le tarif personnalisé pour l'achat d'une pompe à chaleur déposer gratuitement une demande de devis.

Avec le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique et les autres subventions, ce coût peut être amorcé. La CITE accorde un avantage fiscal de 30% du prix du matériel et de l’installation. Pour cela, il faut que la maison soit votre résidence principale et que la pompe à chaleur soit éligible au crédit d’impôt. Les subventions d’Etat sont accordées par la région, le département ou par l’Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat (Anah).
En savoir plus sur les aides pour financer pour votre pompe à chaleur

Ce qu’il faut savoir sur la PAC géothermique

Dans le cas d’une pompe à chaleur réversible dont la puissance est supérieure à 12 kW, une inspection sera obligatoire dans l’année civile suivant son installation. Une personne certifiée par un organisme détenant la norme NF EN ISO/CEI 17024 se chargera de l’inspection. Celui-ci étudiera les dimensions et le rendement, mais donnera également des conseils quant à l’amélioration de l’appareil. À savoir que cette inspection est stipulée dans le décret du 31 mars 2010.

Il existe également une solution plus économique mais dont le rendement et les performances sont moins importants, le puits canadien.

Découvrez également la pompe à chaleur aérothermique
faites une demande de devis pour l'installation d'une pompe à chaleur