Quel est le prix des différentes cheminées ?

Les cheminées apportent un certain cachet à une maison. Alors qu’elles représentaient autrefois le point de rassemblement du foyer, les cheminées sont aujourd’hui plutôt recherchées pour leur côté design et le sentiment de détente et de quiétude qu’elles projettent.

Ceci dit, il ne faut pas oublier que l’utilité principale de la cheminée reste la provision de chaleur pour la pièce dans laquelle elle se trouve ou l'ensemble de la maison. Il existe différents tarifs pour différents types de cheminées.

Les types de cheminées

La cheminée à bois à foyer ouvert

Cette cheminée propose un foyer ouvert sur la pièce où elle se situe. C’est le modèle traditionnel par excellence. Elle apporte une belle touche esthétique à la maison de par son charme « ancien » et est très agréable au niveau visuel et auditif puisque l’on peut bien voir et entendre le crépitement du bois dans l’âtre.

Cependant, ce type de cheminée souffre de perdition de chaleur, la performance énergétique étant très faible (15%). La cheminée à bois à foyer ouvert est salissante et la combustion du bois engendre des émissions de monoxyde de carbone et de particules fines, ce qui est défavorable à la santé. Pour ce type de cheminée, il faut compter entre 500 et 2000 euros.

La cheminée à bois à foyer fermé

Ce type de cheminée protège des effets secondaires de la combustion du bois puisqu’elle offre un foyer clos. Il est tout de même possible d’admirer les flammes à travers une porte vitrée. Le foyer clos réalise une performance énergétique honorable (près de 80%) tout en reproduisant le charme de la cheminée traditionnelle ouverte.

Le foyer fermé permet aussi de faire des économies de combustibles, le bois brûlant plus lentement grâce à l’accès réduit en oxygène. Il est possible d’obtenir un crédit d’impôt pour ce genre de cheminée. La fourchette de prix est de 500 à 5000 euros.

La cheminée à bois avec insert

Ce type d’installation convient généralement aux rénovations, lorsque l’on veut augmenter le rendement en chaleur d’une cheminée ouverte déjà existante. L’insert est un élément en métal (en fonte ou en acier) qui est placé au centre du foyer. Une porte vitrée viendra compléter la fermeture de la cheminée.

Bien que l'insert de cheminée augmente la performance énergétique d’une cheminée ouverte (jusqu’à 60%), elle n’égalera pas le rendement obtenu par la cheminée fermée. Ce type de cheminée est disponible dans des formats standards et nécessite un nettoyage régulier. Comptez entre 500 et 3500 euros.

La cheminée à gaz

La cheminée à gaz permet d’imiter à peu près le charme de la cheminée traditionnelle. Les flammes produites par la combustion de gaz sont réglables. La cheminée à gaz permet d’éviter les contraintes associées à la combustion au bois. Ainsi, elle est une option de chauffage plus propre.

Ce type de cheminée ne requiert pas de conduite, un simple système de ventouse est utilisé. La performance énergétique est à plus de 60%. Le budget à considérer est de 1000 à 6000 euros.

La cheminée à l’éthanol

Cette cheminée produit de vraies flammes, ce qui peut rappeler les effets de la cheminée traditionnelle, avec une performance énergétique pouvant atteindre les 90%. La cheminée  au bioéthanol est respectueuse de l’environnement et permet de se débarrasser des contraintes de la cheminée à foyer en termes d’utilisation et d’entretien.

Cependant, la consommation du bioéthanol, combustible nécessaire au fonctionnement, peut revenir plus cher que le bois. Comptez, pour ce type de cheminée, entre 500 et 4000 euros.

Les cheminées à double ou triple ouvertures

Les cheminées suspendues et les cheminées centrales gagnent en popularité. Elles attirent le coup d’œil et augmentent réellement l’esthétique d’une pièce, notamment pour les logements avec une décoration intérieure contemporaine.

Les cheminées centrales pouvant être à 360 degrés, le foyer ne sera donc pas toujours fermé. Pour une cheminée double face, prévoyez un budget de 2000 à 7000 euros.

Les matériaux d’habillage

Vous aurez accès à un vaste choix de matériaux quant à l’habillage de votre cheminée.

Vous pouvez opter pour de la pierre, des briques ou du bois pour un rendu classique et traditionnel, de l’acier pour un habillage plus moderne, ou du béton pour un style plus industriel.

Le matériau choisi aura son importance pour l’isolation de votre cheminée.

Le combustible au bois

Le bois est une ressource relativement abondante en France, son prix en tant que combustible reste intéressant. De plus, le bois est une énergie renouvelable.

Les habitations répondant à la Réglementation Thermique 2012 (moins de 100 mètres carrés et isolation et étanchéité réglementées) peuvent optimiser la performance du chauffage en utilisant le bois comme combustible.

Avec le bois comme combustible, vous aurez le choix entre :
  • Les bûches classiques, issues des forêts, combustible traditionnel pour les foyers fermés
  • Les bûches de bois densifié, provenant de la compression de copeaux et sciures de bois, dont le pouvoir de chauffe est 3 fois supérieur à une bûche classique
  • Les plaquettes forestières, issues de branchage et végétaux broyés, combustible le moins cher

L’installation et l’entretien de la cheminée

Les magasins spécialisés et les grandes surfaces de bricolage proposent des modèles de cheminées prêtes à poser. Hormis le prix de la cheminée elle-même, il convient d’ajouter le coût des matériaux à la pose ainsi que les services d’un spécialiste. Certains modèles (cheminées à gaz ou au bio éthanol) ne requièrent pas de raccordement à un conduit de cheminée.

Certains types de cheminées permettent de bénéficier d’un crédit d’impôt, dépendant du fait qu’elles soient considérées comme élément décoratif (cheminées à foyer ouvert) ou fonctionnel (cheminées à foyer fermé, cheminées avec insert). Autant de critères à prendre en compte dans vos calculs de coûts.

Il est fortement recommandé d’avoir recours à un professionnel pour l’installation de votre cheminée car celle-ci peut s’avérer complexe et délicate, notamment lorsqu’il s’agit de respecter les normes de sécurité. La pose par un professionnel sera inévitable si vous ne possédez pas de conduit.

Une cheminée doit être obligatoirement ramonée au moins une fois l’an, afin d’éviter tout risque d’asphyxie au monoxyde de carbone. Cela doit être fait par un professionnel, et le coût du ramonage (en moyenne, de 50 à 150 euros) doit être intégré dans votre budget.

A voir également

Quel est le prix d'un poêle à bois ?
Les différents tarifs du bois de chauffage