Comment choisir un compresseur ?

Le compresseur est utile aussi bien pour gonfler des objets que pour utiliser des outils pneumatiques, comment le choisir en fonction de vos besoins ?
Le compresseur est un outil très utile pour gonfler des pneus, sabler une carrosserie, utiliser une soufflette, et tant d’autres choses. Facile à utiliser, il vous aide à gagner du temps, le compresseur existe en plusieurs modèles.

Voici un guide avec quelques points essentiels sur le compresseur et d’autres conseils pour vous aider à faire le bon choix.

Comment fonctionne un compresseur ?

Un compresseur fonctionne grâce à un moteur électrique ou thermique qui fait tourner un cylindre et ce dernier comprime l’air dans une cuve. L’air est ensuite stocké à la bonne pression pour que le moteur s’arrête et le compresseur peut enfin fonctionner.

On utilise le compresseur pour des activités de loisirs : pour gonfler des pneumatiques tels que les pneus de voiture, les matelas pneumatiques, les bouées, les matelas gonflables, etc.

Vous pouvez également relier le compresseur à un outil portatif (marteau, burin, pistolet à peinture, ponceuse, marteau-piqueur) pour faire des travaux tels que percer une cloison, buriner un mur, peindre un meuble, sabler une carrosserie, poncer du bois, décaper une façade, retirer la rouille.

Quels sont les différents types de compresseurs ?

Il existe trois types de compresseurs : les compresseurs portatifs, les compresseurs monocylindres et les compresseurs bicylindres.

Les compresseurs portatifs

Pour gonfler des pneus, nettoyer à la soufflette ou coller et agrafer, choisissez le compresseur portatif sans huile. Cet outil est petit et léger et s’adapte aux travaux occasionnels.

La cuve du compresseur portatif est inférieure à 20 litres, une puissance maximale de 1,5 CV et un débit d’air d’environ 8 m3/h. Les modèles sans cuve pèsent moins de 4 kg. Ils demandent aussi peu d’entretien, car ils fonctionnent sans huile.

Les compresseurs monocylindres

Les compresseurs monocylindres, les plus courants, sont adaptés aux travaux conséquents et de longues durées. Ce type de compresseur est composé d’un moteur qui actionne un seul cylindre.

Sa puissance est de 1,5 CV à 6,5 CV, le volume de la cuve est entre 25 litres et 250 litres et le débit d’air est jusqu’à 40 m3/h.

Les compresseurs bicylindres

Les compresseurs bicylindres sont conçus pour les grosses installations. On retrouve le compresseur bicylindre plus souvent chez les professionnels. Sa forte capacité et sa puissance s’adapte à l’alimentation d’un réseau d’air comprimé.

Ainsi plusieurs cylindres sont actionnés par le groupe de compression composé du moteur. Il a un débit d’air supérieur à 40 m3/h et une pression allant jusqu’à 13 bars.

Les organes de régulation ainsi que la sécurité du groupe et du moteur

Régulation et sécurité

Un compresseur a différents organes sécuritaires nécessaires au bon fonctionnement du groupe. Voici quelques explications :
  • Le pressostat : fonctionne comme un interrupteur. C’est-à-dire, quand la pression descend en dessous d’un certain seuil, le moteur est relancé. Le seuil du pressostat est présent sur généralement tous les compresseurs récents et est réglé d’usine à 4 bars.
  • Le régulateur de pression : comme une vanne, il permet de réguler la pression à atteindre, ou la pression en sortie de compresseur. Il sert à protéger les accessoires raccordés et non l’utilisateur. À ne pas confondre avec le pressostat.
  • Le manomètre : est un indicateur visuel à aiguille et une sortie de compresseur. Il est utile pour contrôler les réglages.
  • La soupape de sécurité : utile en cas de défaut de fonctionnement du régulateur ou du pressostat, elle s’ouvre pour libérer l’air et évite les accidents.
  • La sortie directe : c’est une prise d’air auxiliaire qui ne se relie pas au régulateur. On a donc sur la sortie directe, la pression maximale du compresseur, autour de 8 bars généralement.

Les types de groupes de compression

  • Groupe sans huile : ce type occupe les petits compresseurs qu’on utilise ponctuellement ou pour de courtes durées. L’entretien et la durée de vie sont réduits. C’est un type de compresseur plutôt bruyant.
  • Groupe en fonte : c’est le type de groupe pour les gros compresseurs. La fonte induit un échange thermique optimal. Le refroidissement est meilleur, avec une durée de vie allongée.
  • Groupe aluminium : la majorité des compresseurs sont équipés de ce type de groupe. On déconseille toutefois ce groupe pour un usage intensif, car le refroidissement est moins bon et moins rapide que sur un groupe en fonte, ainsi une durée de vie du compresseur moins grande.

L’entretien de votre compresseur et les mesures de sécurité importantes

  • Nettoyez le filtre à air régulièrement. Un air chargé de poussière peut endommager vos outils pneumatiques. Veillez à ce que le filtre à air soit propre pour une efficacité maximale.
  • Purgez le réservoir pour éviter que l’eau condensée à l’intérieur ronge le métal ou le gèle. Chaque compresseur a une vis de purge qui se trouve sous la cuve. Il faut donc purger régulièrement, surtout si vous n’utiliserez pas votre machine pendant longtemps.
  • Il faut vérifier régulièrement le sens de rotation du bloc de compression et le niveau d’huile et faire une vidange une fois l’an.
  • Le compresseur est un engin plutôt bruyant et dangereux si on l’utilise mal. Protégez-vous les oreilles grâce à un casque anti-bruit.
  • Il est conseillé de s’informer sur les pressions d’utilisations des différents outils pour éviter tout accident.
  • Utilisez votre appareil dans un espace propre et libre.
  • Pour les modèles de compresseurs à cuve, il faut effectuer un passage aux mines tous les 5 ans, pour s’assurer que la machine fonctionne bien.
  • Concernant les outils, ceux qui sont petits du type soufflette, gonfleur ou aérographe, optez pour un tuyau d’alimentation en air d’un diamètre intérieur de 6 à 8 mm. Pour les gros outils, on choisit plutôt un tuyau de diamètre intérieur de 10 à 12 mm.

Nos autres guides

Comment choisir un établi ?
Quels sont les critères pour choisir une bétonnière ?
Agrafeuse-cloueuse comment faire le bon choix ?
Comment choisir un décapeur thermique ?