Comment choisir un groupe électrogène ?

Le groupe électrogène ou générateur est idéal pour des travaux sans électricité, en fonction de quels critères le choisir ?
Le groupe électrogène vous apporte une solution efficace pour répondre à de nombreux besoins, notamment sur les chantiers qui n’ont pas l’électricité.

C’est un dispositif autonome qui est en mesure de produire de l’électricité et qui peut également agir comme alimentation de secours.

Pour vous aider à choisir, voici quelques conseils essentiels sur les différents aspects du groupe électrogène.

Comment fonctionne le groupe électrogène ?

Le groupe électrogène possède un moteur thermique actionnant un alternateur, aussi appelé génératrice. Il fonctionne avec une motorisation de 2 temps ou de 4 temps. L’électricité se produit de la façon la plus simple en faisant tourner un alternateur.

Cet outil indispensable peut être à l’essence, au diesel, au gaz ou même solaire, avec lanceur, une régulation Inverter ou à condensateur. La puissance électrique du groupe électrogène s’exprime en Kilo voltampères (kVA) ou en Kilo watts (kW).

Quels sont les différents types de groupes électrogènes ?

Il y a trois principaux types de groupes électrogènes :

Le groupe électrogène à essence

Il est adapté pour des petits travaux à la maison. Pour bricoler chez soi, il est idéal, car c’est un groupe polyvalent pour un usage domestique et une utilisation occasionnelle.

Le groupe électrogène à essence se démarre manuellement grâce à un lanceur, ou se démarre aussi de manière électrique à l’aide d’un démarreur. Il contient une puissance qui va de 1,5 à 6 kW. Ce modèle de groupe électrogène est plutôt silencieux et compact.

Le groupe électrogène diesel

Il est recommandé pour un usage professionnel. C’est un équipement avec un niveau sonore élevé. Il est mieux adapté pour une utilisation intensive et fréquente.

Il a une puissance qui varie de quelques kW à plusieurs milliers de kW. Le démarrage se fait grâce à un démarreur ou de manière automatique, avec une motorisation 4 temps.

Le groupe électrogène insonorisé

Il se trouve dans un caisson isolé afin de diminuer largement les bruits gênants. Cela évite de déranger les gens autour, car son niveau sonore ne dépasse pas les 90 décibels et améliore votre propre confort. Il est léger et peut facilement être déplacé.

Néanmoins, il s’avère être moins puissant que les autres groupes électrogènes, avec une puissance qui ne dépasse pas plus de 2 kW et un moteur thermique essence silencieux. Ce type de groupe électrogène convient aux travaux ponctuels et l’alimentation d’un seul outil en simultané.

Les caractéristiques principales du groupe électrogène

Vous devez définir vos besoins en fonctions des points suivants :

La puissance

La puissance dont on parle ici c’est la puissance électrique de sortie et non la puissance du moteur thermique. Pour calculer la puissance de votre groupe électrogène, il va falloir lister tous les appareils, outils et accessoires que vous souhaitez raccorder et alimenter par votre groupe électrogène.

Il faut ensuite relever leur puissance en Watt. Faites l’addition puis multipliez le tout par 1,20, en utilisant 80% de la puissance du groupe électrogène pour le préserver et lui laisser une marge de manœuvre. On obtient ainsi une puissance en Watts.

La motorisation

Le groupe électrogène se comporte de deux motorisations principales : essence et diesel. La motorisation que vous devez choisir s’indique de par le futur usage de votre groupe électrogène. Par exemple pour un usage domestique, le moteur diesel n’est pas l’idéal, car il est très bruyant.

Ainsi vous devez opter pour un groupe électrogène équipé d’un moteur thermique essence qui offre un panel de puissance plutôt satisfaisant selon les besoins d’un bricoleur outillé.

Dans le cas d’une utilisation ponctuelle, qui ne demande pas beaucoup de puissance, un petit groupe électrogène insonorisé convient très bien, environ de 2 kW.

Enfin, pour le chantier, pour être plus pratique du fait que la puissance est conséquente, équipez-vous d’un groupe électrogène avec une motorisation diesel.

Le démarrage

Le démarrage sur le groupe électrogène peut se choisir entre un lanceur et un démarreur. Cela dépendra de votre capacité à tirer un lanceur et combien de fois de suite.

Ainsi, si vous utilisez votre groupe électrogène rarement sur l’année, un lanceur conviendrait plutôt bien. Dans le cas contraire, si vous utilisez votre outil tous les jours, il vous faudrait un démarreur.

Les différents types de régulations d’un groupe électrogène

Le courant électrique est un aspect complexe sur les groupes électrogènes, il y a trois types de régulations :
  • Le groupe électrogène à condensateur : il dispose d’une régulation de base satisfaisant tous les usages courants, dans votre maison et sur le chantier. La stabilisation de la tension est environ à 5%.
  • Le groupe électrogène avec système AVR : le système pour Automatic Voltage Regulator (AVR) ou système de régulation automatique de la tension est une technologie qui stabilise la tension délivrée par le groupe électrogène à 2%, grâce à un système de capteurs de régime moteur.
  • Le groupe électrogène avec système Inverter : c’est le haut de gamme de toute régulation. Un équipement électronique recrée une tension de toute pièce à partir de celle produite par la génératrice. Cette tension qui est créée par l’Inverter est donc parfaite. C’est l’idéal pour alimenter des appareils sensibles tels que du matériel informatique ou audio-visuel.

Les critères à prendre en compte lors de l’achat d’un groupe électrogène

Le poids

Si vous avez l’intention de déplacer votre groupe électrogène souvent, faites donc attention à son poids. Il existe aussi le groupe électrogène monté sur châssis à roues.

Pour les fortes puissances, au même titre que les compresseurs, les groupes électrogènes sont montés sur un châssis remorquable. Notez que le poids d’un groupe électrogène 2 temps est d’environ 20 kg tandis qu’un groupe électrogène diesel à usage professionnel va jusqu’à 40 kg.

L’autonomie d’utilisation

Des critères importants tels que la consommation et capacité du réservoir du groupe électrogène ne doivent pas être négligés. Notez que l’autonomie peut aller de 4 heures à plus de 12 heures.

Des conseils sur l’utilisation et l’entretien d’un générateur

  • Soyez prudent quand vous serez en contact avec l’électricité de votre groupe électrogène, les appareils qui y sont connectés et l’état des câbles. Tout défaut doit être réparé impérativement après avoir coupé la venue du courant.
  • Pour une meilleure longévité de votre appareil, faites l’entretien de votre groupe électrogène. Changez les filtres et fluides, graissez les paliers et pièces concernées et mesurez la tension de sortie délivrée pour un contrôle général.
  • Installez le groupe électrogène dans un espace sec, stable et propre lors de son utilisation.
  • Portez un casque anti-bruit pour votre confort.
  • Faites attention aux déplacements de véhicules et aux engins sur un chantier afin d’éviter d’endommager les câbles et raccords se trouvant sur une voie de passage.

Nos autres guides outillages

Quels sont les critères pour choisir un poste à souder ?
Échafaudage : comment le choisir ?