Comment isoler des combles perdus ?

combles perdusDans une maison, les combles perdus sont sujets aux déperditions énergétiques. C’est pour cela qu’il est important de bien les isoler. Mal isolés, les combles perdus peuvent faire grimper vos factures d’énergie.

Au contraire, s’ils sont bien isolés, ces combles auront un impact direct sur le confort de l’intérieur de votre logement. Lorsque les combles ne peuvent être aménagés pour devenir habitables, ils doivent nécessairement être isolés. Focus sur l’isolation des combles perdus !

L’isolation thermique des combles perdus

Les combles perdus sont les zones situées sous la charpente. Ils sont déclarés non habitables en raison d’une hauteur insuffisante et d’un espace trop étroit pour être habitables. Ils sont, par ailleurs, responsables de 30% des déperditions de chaleur pendant les saisons hivernales. A l’inverse, en été, c’est le toit qui est le plus réceptif à l’ensoleillement et en cas de fortes chaleurs, seule une bonne isolation peut permettre à la maison de conserver une température agréable.

Le seul moyen de limiter les déperditions est de faire des travaux d’isolation thermique. Bien isolés, les combles permettront aux habitants de la maison de profiter d’un vrai confort thermique. Isoler des combles perdus est donc une façon de faire des économies d’énergie mais également d’avoir une habitation agréable à vivre et confortable en toute saison. En effet, vous arriverez à faire baisser le montant de votre facture énergétique d’environ 15%.

Les solutions d’isolation des combles perdus ?

Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour isoler les combles perdus. Comme ce sont des zones qui ne sont pas habitables, l’accès y est souvent restreint. Ce qui nécessite de retirer une partie de la toiture le temps de procéder à l’isolation. Si le comble est difficilement accessible, il faut alors opter pour une isolation par une laine en flocons à souffler directement sur le plancher du comble. A savoir que la conductivité de ces matériaux varie de 0.042 à 0.048 W/(m.K).

En revanche, si le comble est accessible, vous pourrez alors choisir une laine souple en rouleaux. Ce matériau est à poser jointivement sur l’ensemble de la surface du plancher en remontant jusqu’à la panne sablière et en prenant soin de ne pas obturer les entrées d’air. Vous pourrez opter pour un isolant souple en rouleaux de lambda classique 0.040W/(m.K) pour réaliser cette opération. Si la hauteur n’est pas limitée, choisissez alors un isolant d’une épaisseur de 300 à 400 mm.

Les techniques d’isolation pour combles perdus

Vous l’aurez compris, il existe plusieurs procédés d’isolation et plusieurs matériaux différents. Le choix se fera en fonction de plusieurs critères, comme le lieu où se trouve le bâtiment, les besoins des propriétaires, l’accès aux combles perdus, le budget et les spécificités de la construction. Les techniques les plus utilisées sont l'épandage manuel ou le soufflage d'un isolant en vrac.

L’épandage manuel   

Cette technique d’isolation manuelle a l’avantage de convenir à tous types de combles perdus du moment qu’ils soient accessibles. Optez pour l'épandage manuel pour isoler les petits espaces et si vous réalisez la rénovation de votre maison.

L’avantage de cette technique est qu’elle se fait très facilement. Une seule personne est nécessaire pour cette opération. Vous aurez, par ailleurs, le choix sur l’épaisseur de l’isolant et profiterez d’une isolation à la fois thermique et acoustique.

Le soufflage en vrac

Le soufflage d'un isolant en vrac permet de profiter d’un bon confort thermique tout en réduisant les factures de chauffage. Il s’agit d’un procédé mécanique qui consiste à insuffler l’isolant avec une machine spéciale appelée cardeuse.

On parle d’une méthode qui a l’avantage de répartir de manière égale d’isolant contrairement à l’isolation aux rouleaux. Pour ce qui est des matériaux, vous pourrez utiliser de la laine de verre ou de la laine de roche.

L’aménagement des combles perdus

Transformation de la charpente

Dans la plupart des cas, les combles sont dits « perdus » car la charpente industrielle en forme de « W » empiète très largement sur l’espace disponible. Il faut donc entreprendre des travaux pour supprimer la triangulation centrale. Ces travaux demandent une grande précision et ne peuvent être réalisés que par un professionnel afin de ne pas risquer l’écroulement du toit.

Surélévation de la toiture

Si la hauteur sous la toiture n’est pas suffisante, il est possible de surélever la toiture, également appelé sarking. Ces travaux sont compliqués et coûteux mais peuvent s’avérer très rentables car il en résulte l’ajout d’un étage à la maison et une plus grande surface habitable.

Un architecte devra étudier les fondations et les murs porteurs de la maison pour s’assurer de la faisabilité du projet. Un permis de construire devra également être demandé.

Abaissement du rez-de-chaussée

Si la toiture ne peut pas être surélevée, il reste la solution de l’abaissement du plafond de l’étage inférieur. Cette option n’est pas la solution privilégiée s’il en existe d’autre car elle réduit la hauteur sous plafond des pièces inférieures.

Changement de la pente du toit

Si la pente du toit est inférieure à 30%, les combles sont perdus. Dans ce cas, il faut changer la charpente et refaire l’intégralité de la toiture. Bien sûr, les combles aménagés doivent également être isolés, pour les raisons citées plus haut. Leur isolation se fera par une technique un peu différente.

Le prix des isolants pour combles non habitables

Voyons à présent les prix des isolants pour combles non habitables :

  • La laine de roche : entre 7 et 10 euros le mètre carré
  • La laine de verre : entre 6 et 10 euros le mètre carré
  • L’ouate de cellulose : entre 28 et 42 euros le mètre carré
  • La laine de chanvre : entre 25 et 36 euros le mètre carré

Bien entendu, à cela, il faut ajouter le coût de la main d’œuvre (entre 30 et 40 euros de l’heure) si vous passez par un professionnel. Cela est d’ailleurs conseillé, car seul un professionnel est en mesure de réaliser ces travaux.

N’oubliez pas que l’isolation des combles perdus est une opération qui demande des compétences spécifiques et qui doit être réalisée de sorte à améliorer et renforcer l’isolation thermique et acoustique de la maison.

Les aides disponibles pour l’isolation des combles

Heureusement, plusieurs aides de l’état vous permettent de réduire le coût final des travaux d’isolation des combles. Vous pourriez profiter de la Prime Energie, des financements du crédit d’impôt écologique, des aides de l’Agence Nationale de l’Habitat pour l’isolation des combles perdus ou des primes des conseils régionaux.

Dans tous les cas, renseignez-vous avant de faire la demande d’une aide financière, car il faut que votre projet et votre lieu d’habitation y soient éligibles.