Quel est le prix d’une chaudière à ventouse ?

Contrairement aux idées reçues, la chaudière à ventouse n’est pas un type particulier de chaudière, mais tout simplement une chaudière équipée d’une ventouse. Il peut s’agir d’une chaudière classique, d’une chaudière à condensation ou d’une chaudière à basse température.

On parle d’un système performant qui permet d’évacuer les fumées issues de la combustion du gaz. Zoom sur la chaudière à ventouse, sur son fonctionnement, sur ses avantages, sur ses inconvénients et son prix !

Le fonctionnement d’une chaudière à ventouse

Les chaudières à ventouse se constituent d’un double conduit à air. Pour rejeter les fumées produites à l’extérieur, elle prend l’air à l’extérieur de la pièce où elle est installée. Ceci, grâce à un ventilateur.

La chaudière peut également prendre l’air dans la pièce et le rejeter sur le toit par le conduit de cheminée. La ventouse peut être fixée directement en façade ou sur le toit. Elle peut donc être verticale ou horizontale.

La ventouse se compose généralement de deux tubes concentriques. Le tube interne sert à évacuer les fumées et le tube externe sert à faire entrer l’air pour la combustion. La chaudière à ventouse aussi connue comme la chaudière à flux forcés est une chaudière étanche vis-à-vis de l’air ambiant.

Les avantages de la chaudière à ventouse

Le principal atout de la chaudière à ventouse est sa capacité à s’adapter à la plupart des types de chaudières. Grâce à ce système, les gaz ne circulent pas dans un conduit traversant le logement, ce qui assure une certaine sécurité aux habitants du logement.

On note également que la plupart des modèles proposés sur le marché sont étanches. L’autre avantage de cette chaudière est qu’elle peut être installée dans n’importe quelle pièce. Elle peut même être installée dans le cas de chauffage collectif.

Son rendement est très intéressant et c’est un système qui ne demande pas d’entretien ni de ramonage. Enfin, on note également que l’installation de ce type de conduit est flexible : il peut déboucher sur le toit ou en façade.

Les inconvénients de cette chaudière

Même si la chaudière à ventouse est compatible avec différents types de chaudières, elle n’est, en revanche, pas compatible avec la chaudière biomasse, c’est-à-dire à bois et à granulés.

Autre point négatif : cette chaudière doit nécessairement être installée à proximité d’une cloison donnant sur l’extérieur, même si une extension du conduit reste possible. Si vous décidez de placer la ventouse en façade, vous devez vous assurer à ne pas gêner le voisinage.

Dernier inconvénient de la chaudière à ventouse : elle doit être installée par un professionnel pour des raisons de conformité et de sécurité.

L’installation de la chaudière à ventouse

Selon l’arrêté du 27 avril 2009, l’installation de la chaudière à ventouse doit obligatoirement être conforme à certaines exigences. Il doit y avoir un espace d’au moins 40 centimètres entre le conduit d’évacuation des fumées et la fenêtre ou la porte.

Il faudra aussi respecter une distance de 60 centimètres entre le conduit et la bouche d’aération. L’arrêté précise également qu’une protection mécanique doit être installée sur les systèmes situés à moins de 180 cm du sol.

C’est pour cela qu’il est obligatoire de confier cette opération à un professionnel. Seul un installateur agréé pourra délivrer un certificat de conformité et assurer une installation de qualité.

Le prix de la chaudière à ventouse

Le prix de la chaudière à ventouse va dépendre du type de chaudière que vous choisissez.
  • Si vous optez pour une chaudière classique, comptez entre 1200 et 2500 euros.
  • Pour une chaudière basse température, faudra débourser entre 2500 et 5500 euros. Enfin, pour une chaudière à condensation, comptez au moins 4500 euros. Le prix peut même atteindre les 6000 euros pour ce modèle.

Ces prix comprennent généralement le matériel et la main d’œuvre.
À savoir que le prix dépend également de la puissance de la chaudière, du type de chaudière (murale ou au sol), de la création du circuit de chauffage central et de l’ajout d’un thermostat, d’un programmateur ou d’une sonde extérieure.

Bien entendu, la longueur et la difficulté de raccordement entre la chaudière et l’extérieur viendront influencer le prix final. Notez que le prix dépend aussi de la marque choisie et du tarif du professionnel pour l’installation.

Vous pourrez profiter des aides financières de l’état pour réduire la facture. Les chaudières à condensation au gaz et au fioul sont éligibles aux différentes aides proposées par le gouvernement, à savoir le Crédit d’Impôt Transition Énergétique, la Prime Énergie ou encore la TVA à taux réduit.